Ce dimanche 3 mai 2009 correspond à la Journée Mondiale de la liberté de la presse décrétée par l'ONU.
Selon le Comité de protection des journalistes, 11 d'entre-eux ont déjà été tués depuis le début de l'année et plus d'une centaine sont emprisonnés. Ceux qui, par peur, sont conduits à l'autocensure sont encore plus nombreux.
L'ONU mentionne également que certains gouvernements suppriment des accès à Internet tandis que les médias web (blogs par exemple) sont très encadrés. Ces méthodes sont actives d'ailleurs y compris dans des pays cités comme démocratiques.