Le blog de Laurence, mamie conteuse

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 26 novembre 2005

Une bête étrange



dédié aux enfants des écoles primaires de TRAPPES à l'occasion du défi-lecture 1995

C'était un garçon qui s'appelait Archange. Un soir où il revenait de chez sa mamie, il est entré en trombe dans la cuisine en disant:
-Maman! Maman! Quand j'ai traversé le parc, j'ai aperçu une drôle de bête, qui se faufilait dans les buissons! Elle ressemblait à un petit chien, mais son corps était tout couvert de plumes blanches et il m'a semblé qu'elle avait cinq pattes.!
La maman s'est mise à rire:
- Voyons, mon chéri, tu as mal vu! Tu sais bien que ça ne peut pas exister, une bête pareille!
- Pourtant! a dit Archange! Pourtant!
Le lendemain, une maman qui allait prendre le bus a entrevu une bête bizarre. Elle ressemblait à un petit chien, mais son corps était tout couvert de plumes blanches, elle avait cinq pattes et une queue en panache comme celle d'un écureuil.
Plus tard, un papy qui promenait son chien a vu une bête extraordinaire. Elle ressemblait à un petit chien, mais son corps était tout couvert de plumes blanches, elle avait cinq pattes, une queue en panache comme celle d'un écureuil et une tête de petite fille, avec un visage vert et de longs cheveux mauves tout frisés qui tombaient jusqu'à terre.
Le jour d'après, c'était en gros titre dans le journal: " Une bête étrange se promène dans notre ville". Et les gens ne parlaient plus que de ça.
Au fait, vous voudriez peut-être connaître le nom de la ville? Trappes! C'était Trappes, figurez-vous!
Donc, les Trappistes se demandaient les uns aux autres:
- Alors, l'avez-vous vue, cette bête étrange? d'où vient-elle, à votre avis?
Beaucoup pensaient qu'elle s'était échappée d'un cirque ou d'un zoo, mais les autorités ont téléphoné partout et aucun cirque, aucun zoo, n'avait jamais eu une bête de ce genre. Alors, un savant a prétendu que ça devait être une bête extraterrestre descendue d'une soucoupe volante et qui s'était égarée. Et là, les gens ont commencé à avoir peur.
Les grognons, les mal aimables, les va-t'en-guerre, ont dit:
- Une bête extraterrestre! C'est extrèmement dangereux! Il faut lui donner la chasse et la tuer! Bien sûr, elle est trop petite pour manger nos enfants! Mais elle peut les mordre! Et peut-être qu'ils en mourront!Peut-être qu'elle est pleine de venin! Et si jamais elle faisait des petits, vous vous rendez compte du désastre! il faut absolument tuer cette bête!
Quelques personnes plus pacifiques répondaient:
- Vous êtes fous! On ne tue pas une bête qui a une tête de petite fille! Peut-être qu'elle est très douce et très gentille! Non! Il faut l'attraper avec précaution et l'emmener à la SPA! Là-bas, à Sainte Appoline ou à Hermeray, ils sauront s'occuper d'elle!
Hélas! ceux qui voulaient la tuer étaient les plus nombreux. Ou du moins, c'était eux qu'on entendait le plus!
Archange parlait souvent de la bête étrange avec sa mamie et tous deux se faisaient beaucoup de souci.Ils ne voulaient pas qu'on la tue et se demandaient comment faire pour la sauver. Ils avaient très peur qu'elle meure de faim ou de tristesse.Peut-être qu'elle ne trouvait rien à manger qui lui convienne. Peut-être que tous les soirs elle regardait les étoiles dans le ciel en murmurant: "Maison! Maison"!
Comme le Président de le République devait venir à Trappes pour soutenir le moral des gens, la mamie a décidé d'organiser une manifestation. Presque toutes les mamies de la ville et presque tous les enfants y sont venus. Ils ont défilé dans les rues en portant des pancartes et en criant:
- Ne tuez pas la bête! Ne tuez pas la bête!
Ensuite, comme ça leur avait donné faim, ils sont allés dans les pâtisseries manger des éclairs au chocolat et les pâtissiers ont dit:
- Mais c'est vrai, pourquoi la tuer, cette bête? Si elle était méchante, on le saurait, elle aurait déjà mordu quelqu'un !
Et ils sont sortis devant leurs boutiques pour crier:
- Ne tuez pas la bête! Ne tuez pas la bête!
Ensuite, les mamies et ls enfants sont allés dans les cafés boire de la limonade. Vous pensez bien qu'ils avaient la gorge sèche!
Et les cafetiers ont dit:
- Vous avez tout à fait raison! il ne faut pas tuer cette bête! Nous ne sommes pas des sauvages, quand même!
Et ils ont crié sur le pas de leur porte:
- Ne tuez pas la bête! Ne tuez pas la bête!
Le Président de la République était un peu embarrassé. Il était venu dire aux gens:
- Ne vous en faites pas! on va vous débarrasser de ce sale animal!
Et voilà qu'ils lui criaient:
- Ne tuez pas la bête! Ne tuez pas la bête!
Finalement, il a répondu:
- Bon! Bon! Nous la laisserons vivre, puisque vous le voulez! Nous l'attraperons vivante! Mais il faut l'attraper pour que nos savants l'étudient!
- L'étudier! L'étudier! ronchonnait la mamie. Pour qu'elle soit malheureuse! Pour qu'elle meure de peur, peut-être! Je ne laisserai pas faire ça! Nous allons la trouver et la recueillir. Je n'ai qu'un chien, un chat, un canari et un poisson rouge...Je peux bien me charger d'un autre animal!
Ce soir-là, l'armée était arrivée et elle commençait à ratisser la ville.. Elle s'était déployée dans le petit bois du Réservoir et sur la colline de la Revanche. Il n'y avait pas une minute à perdre. Archange et sa mamie se sont promenés au parc de la plaine de Neauphle. Ils ont fait le tour des buissons en demandant doucement:
- Petite bête! Petite bête! Où es-tu?
Et tout à coup ,une vois gentille a répondu:
- Je suis là!
- Petite bête, a dit la mamie, les soldats te cherchent! Viens vite dans mon sac, nous voulons t'emmener à la maison et te cacher le temps qu'il faudra!
Elle a été facile à transporter, la bête étrange! Elle ne pesait pas plus lourd qu'une plume, dans le fourre-tout de la mamie!
Quand elle en est sortie, les premières questions qu'il lui ont posées, c'était:
- As-tu faim? As-tu soif?
Eh! bien, non, elle n'avait ni faim ni soif. Savez-vous de quoi elle se nourrissait? De rayons de lune! C'était décidément une bête très étrange!
- D'où viens-tu donc? ont demandé Archange et sa mamie.
- Du pays des contes! a répondu la bête.
- Mais...comment as-tu fait?
- Oh! ç'a été bien malgré moi! a dit la bête. J'étais dans un livre qu'un petit garçon peu soigneux a tout abîmé et déchiré à force de le lire. Et un jour où elle faisait des rangements, la mère du petit garçon a jeté le livre à la poubelle. Là-dessus, de vilains garnements sont arrivés et n'ont rien trouvé de mieux que de mettre le feu à la poubelle. J'allais être étouffée, brûlée, grillée, rôtie! J'ai eu si peur que j'ai réussi à sortir du livre, puis à sortir de la poubelle. Mais votre monde ne me plaît pas beaucoup. Je voudrais bien retourner chez moi!
Archange et sa mamie étaient tout joyeux. Ils ont dit:
- C'est très facile! Nous allons t'y ramener!
Et en effet, la mamie d'Archange était une de ces mamies conteuses qui vont dans les écoles, dire aux enfants des histoires merveilleuses. Alors, le pays des contes, elle connaissait! Elle a dit:
-Cric!
Archange a répondu:
- Crac!
- L'histoire sort de son sac!
C'était leur mot de passe, leur formule magique, la clé qui leur ouvrait la porte du pays des contes. Et la mamie a commencé:
- "Il était une fois un garçon. Un soir, en traversant le parc, près de chez lui, il a aperçu une drôle de bête. Elle ressemblait à un petit chien, mais son corps..."
Et ça y était! La bête étrange avait disparu, elle était retournée chez elle!
Les soldats ont cherché, cherché, cherché, mais, bien sûr, ils n'onr rien trouvé. Alors, on a écrit , à la dernière page du journal:
" C'était peut-être une blague! On commence à penser que l'étrange bête de Trappes n'a jamais existé"!
Archange et sa mamie savaient bien, eux, ce qui s'était passé, mais ils ne l'ont dit à personne. C'était leur secret!
Et maintenant que je vous ai raconté tout ça, j'espère que jamais vous n'abîmerez vos livres, pour que jamais vos mamans ne les mettent à la poubelle. Sinon vous voyez bien, ça risquerait de faire encore des tas d'histoires!



*Tous droits réservés.

mardi 8 novembre 2005

Excuses à mes visiteurs



Désolée! Ce blog a été pollué ces derniers jours par des commentaires-spams , certains renvoyant à des sites pornographiques. Cela m'a amenée à fermer l'accès aux commentaires.

Les personnes qui voudraient me joindre peuvent le faire à l'adresse suivante:
daffodil@ragondux.com
Merci.