Il était une fois des filles de la grande école, qui aidaient la maîtresse à ranger le placard pendant la récré. Quand elles ont eu fini, la maîtresse leur a demandé ce qu'elles voulaient faire quand elles seraient grandes. Elles ont répondu:
- Moi, je veux être coiffeuse!
- Moi, vendeuse de jouets!
- Moi, maîtresse d'école!
- Moi, je veux faire des émissions à la télé!
- Moi, a dit Camélia je veux être fée!
Fée! ça avait fait rire tout le monde, même la maîtresse, qui avait quand même dit:
- C'est vrai que ça t'irait bien!
Parce que Camélia était très jolie. Elle avait des cheveux blonds qui lui tombaient en vagues sur les épaules, de grands yeux verts, et quand elle marchait, on aurait dit qu'elle dansait. En plus, en hiver, les oiseaux venaient manger dans sa main.
A la sortie, ses camarades se sont moquées d'elle.
- Fée, ce n'est pas un métier, on ne devient pas fée!
- Si! disait Camélia. j'ai même commencé à suivre les cours de l'école des fées .
- Oh! la menteuse! ça n'existe pas, l'école des fées!
- Si! disait Camélia. C'est loin d'ici, mais ça existe et je suis les cours par correspondance. C'est ma marraine qui m'a inscrite.
Tout le monde riait et personne ne voulait la croire.
La meilleure amie de Camélia s'appelait Mélodie. C'est elle qui voulait être maîtresse d'école. Un jour, pendant les vacances, elles sont allées toutes les deux chercher des mûres sur le chemin du bois. Camélia a dit à Mélodie:
- Tu ne le crois pas, toi non plus, que je vais être fée! Eh! bien, tu vas voir!
Elle a sorti une baguette de sous son tee-shirt:
- Et ça, qu'est-ce que c'est?
- Ca, c'est un bout de bois, une espèce de baguette.
- Mais non, pas une ESPECE de baguette! Une baguette MAGIQUE! Tu vas voir, je vais te changer en tourterelle!
Et avant que Mélodie ait pu dire un seul mot, Camélia l'avait touchée de sa baguette et l'avait transformée en tourterelle. Rou couou cou! Rou couou cou!
Ca, alors! Mélodie n'en revenait pas! C'était amusant, d'être un oiseau! Elle volait le long du chemin, elle revenait se percher sur la tête de Camélia, elle reprenait son envol pour se cacher dans le feuillage d'un arbre, elle était ravie!
- Tu vois, disait Camélia, maintenant, tu me croiras!
- Ah ! oui, je suis bien obligée de te croire!
Au bout d'un moment, Mélodie s'est fatiguée dêtre tourterelle. Elle a demandé:
- Bon, maintenant, ça suffit! je voudrais redevenir une fille!
- Rien de plus facile! a dit Camélia .
Elle l'a touchée de sa baguette...Oh!...ça ne marchait pas!
Deux fois...Trois fois...ça ne marchait encore pas! Mélodie restait tourterelle!
Cinq fois...dix fois...Vingt fois...Oh! la catastrophe! Et Mélodie s'impatientait:
- Tu as fini de me taper dessus? qu'est-ce que tu fabriques? Tu ne vas pas me laisser tourterelle toute ma vie!
- Attends, attends, ça va marcher! Ce serait bien la première fois qu'une baguette magique tombe en panne!
Mais ça ne marchait toujours pas!
- Je sais ce que je vais faire a dit Camélia. Je vais te mettre sur la tête une pincée de poudre de perlimpinpin. C'est très bien, tu sais, la poudre de perlimpinpin! Ca y est! ça marche!
Non...ça n'avait pas marché! Mélodie n'était plus tourterelle! Mais elle était devenue poule! Cot, cot, cot...
- Tu vois, ça s'arrange, a dit Camélia. Poule, c'est tout de même mieux que tourterelle!
- Ah! oui, tu trouves! Tu trouves que c'est mieux! Et si le renard passe par ici et qu'il me mange, ce sera mieux, aussi! Comment expliqueras-tu ça à mes parents?

Oh! la la, la la, la la!

- Ecoute, ne t'affole pas, je vais essayer les formules magiques:
- Am stram gram badagram! ...Rien!
- Talapatau alapatau lapatalau...Rien!
-Alala maliba poum poum karadek! ... Toujours rien!
- J'ai oublié les autres. Mais on va aller à la maison. J'ai un gros cahier plein de formules magiques. Il y en a sûrement une qui marchera!

Oh! la la, la la, la la, la la!

Elles allaient repartir vers le village quand elles ont entendu des pas . C'était la femme du maçon qui se promenait avec sa soeur:
- Bonjour, Camélia! Tu n'es pas avec Mélodie, aujourd'hui? Tiens! Quest-ce que c'est que cette poule?
- Une poule? Quelle poule? Il n'y a pas de poule! Ah! ça! Cette poule-là? C'est...c'est...c'est une poule apprivoisée que ma grand-mère m'a donnée!
- Ah! dis donc! pour une poule apprivoisée, elle n'a pas l'air commode! Tu as vu, ces yeux mauvais qu'elle a? Tu devrais dire à ta maman de la tuer et d'en faire un ragoût! Elle paraît grassouillette! Avec du riz, ce serait rudement bon!

Oh! la la, la la, la la, la la, la la!

Quand elles ont été parties, Camélia a pris dans ses bras la poule-Mélodie, qui n'a pas pu s'empêcher de lui donner un méchant coup de bec, tellement elle était fâchée et elle a couru vers le village. Mais bientôt, elle s'est arrêtée:
- Oh! j'y pense!...Attends, je crois que j'ai trouvé!
Elle a sorti sa baguette magique, elle a touché la poule et cette fois, ça y était! La poule est redevenue Mélodie!
- Mais bien sûr, elle marche, ma baguette! C'est que je la tenais par le mauvais bout! Tu comprends, les baguettes, c'est comme les piles, ça a un sens! A l'envers, ça ne peut pas marcher! Mais oui, elle marche! Tu veux que je te change en grenouille?
- Oh! non, non, non! je le vois bien qu'elle marche! Maintenant, il faut rentrer sinon, on va se faire disputer!
Elles sont allées chez Camélia. Elles ont bu un bon chocolat crémeux et mangé de la brioche aux fruits confits. Elles se régalaient. Les émotions leur avaient donné faim! De temps en temps, elles se regardaient et elles riaient, parce que maintenant, entre elles, il y avait un secret.
Depuis ce jour-là, Camélia ne dit plus qu'elle veut être fée. Si quelqu'un lui en parle, elle rit et elle répond:
- Ma marraine me reproche toujours de dire des paroles en l'air!
Comme ça, tout le monde croit que c'était une blague! D'ailleurs, on ne lui en parle presque plus. Les paroles en l'air, ça s'oublie vite!
Seulement, moi, je sais pas mal de choses! Je sais que Camélia a toujours une baguette magique sous son pull-over, une petite boîte de poudre de perlimpinpin dans sa poche, et, chez elle, 2 gros cahiers pleins de formules magiques.
Si vous la rencontriez, vous pourriez lui demander de vous transformer en grenouille ou en écureuil. Ensuite,elle pourrait vous faire redevenir un enfant du premier coup. Quelqu'un de bien renseigné m'a dit que tous les jours, elle fait des progrès et qu'elle est devenue la meilleure élève, à l'école des fées. Mais n'allez pas le répéter! Chut!...


* Tous droits réservés.