Il est l'ancêtre du Père Noël. Il est apparu au moyen-âge. Dans plusieurs régions de France, dans la nuit du 5 au 6 Décembre, il venait sur son âne apporter des friandises et des cadeaux aux enfants sages. Il était toujours accompagné du Père Fouettard, qui , lui, mettait dans les chaussures des enfants désobéissants un paquet de verges ( parfois trempées dans le vinaigre ), un martinet ou parfois seulement des oignons.


La Légende de Saint Nicolas


Ils étaient trois petits enfants
Qui s'en allaient glaner aux champs.

Tant sont allés, tant sont venus
Que sur le soir se sont perdus.

Ils ont frappé chez le boucher:
-Boucher, voudrais-tu nous loger?

-Entrez, entrez, petits enfants,
Il y a d' la place, assurément.

Ils n'étaient pas sitôt entrés
Que le boucher les a tués.

Les a coupés en p'tits morceaux,
Mis au saloir comm' des pourceaux.

Saint Nicolas, au bout d' sept ans
Vint à passer dedans ce champ.

Il est allé chez le boucher:
- Boucher, voudrais-tu me loger?

- Entrez, entrez, saint Nicolas
Il y a d' la place, il n'en manque pas.

Il n'était pas sitôt entré
Qu'il a demandé à souper.

- Voulez-vous une tranche de jambon?
- Je n'en veux pas, il n'est pas bon!

- Voulez-vous mieux une tranche de veau?
- Je n'en veux pas, il n'est pas beau!

Du p'tit salé, je veux avoir,
Qu'il ya sept ans qu'est au saloir!

Quand le boucher entendit ça,
Il eut si peur qu'il s'enfuya.

Saint Nicolas alla s'asseoir
Dessus le bord de ce saloir.

- Petits enfants qui dormez là,
Je suis le grand Saint Nicolas!

Et le saint étendit trois doigts:
Les enfants s' levèrent tous les trois.

Le premier dit: -J'ai bien dormi!
Le second dit: -Et moi aussi!

-Et moi - a dit le plus petit -
Je croyais être au paradis!




Chanson des écoliers à Saint Nicolas

Ô grand Saint Nicolas
Patron des écoliers,
Apportez-moi des pommes
Dans mon petit panier.
Je serai toujours sage
Comme une petite image,
J'apprendrai mes leçons
Pour avoir des bonbons.

Venez, venez, Saint Nicolas!
Venez, venez Saint Nicolas!
Venez, venez Saint Nicolas
Et tra la la!

La chanson fétiche des gens du nord, " Le p'tit Quinquin " évoque la Saint Nicolas:

...L'mos qui vient, d'saint Nicolas, ch'est l'fête
Pour sûr, au soir, i' viendra t'trouver
I' t' f'ra un sermon et t'laich'ra mette
In d'sous du balot un grand panier.
I l'implira si t'es sage
D' séquois qui t'rindront bénache.
Sin cha, sin baudet
T'inverra un grand martinet.

Traduction:

Le mois prochain, de St Nicolas c'est la fête,
Pour sûr, au soir il viendra te trouver,
Il te fera un sermon et te laissera mettre
Sous la cheminée un grand panier.
Il l'emplira, si tu es sage,
De je ne sais quoi qui te rendra heureux.
Sans ça, son baudet
T'enverra un grand martinet.